L’avocat

L’avocat a des devoirs et doit effectuer des activités préliminaires par rapport au début de l’affaire.

La première approche consiste à exposer, par le client, les circonstances de l’affaire pour laquelle la consultation est demandée et, à la même occasion, l’avocat examine également toute documentation apportée par le client en émettant un premier avis sommaire.

 

Les avocats sont tenus de soumettre à leurs clients un devis écrit avec lequel ils les informent de tous les éléments de coûts pour les services individuels, y compris les frais, les contributions et les dépenses.

Les avocats ont également l’obligation d’informer le client :

Sur le degré de complexité de la mission

Sur leur police d’assurance (en fournissant les données)

Sur les diplômes détenus et les éventuelles spécialisations.

Ultérieurement, lors du procès civil ou pénal, l’avocat doit :

Informer le client de l’évolution de la procédure (communiquer l’issue des audiences, les éventuelles remises, l’acceptation ou non d’éventuelles demandes formulées, le remplacement du juge, les changements jurisprudentiels affectant le cas particulier, etc.)

informer de l’avancée éventuelle de propositions conciliantes par la contrepartie (par exemple une offre de règlement dans le domaine civil ou une proposition économique de remise de la plainte pénale, ou la demande de sortir l’affaire des salles d’audience et de la faire trancher par un arbitre privé, ou entreprendre une négociation ou médiation assistée, etc.)

proposer au client de formuler toute proposition conciliante à la contrepartie (par exemple, si l’avocat défend un prévenu accusé d’une infraction pouvant être poursuivie sur la plainte, proposer à la partie lésée qui a déposé une plainte un montant pour retirer la plainte et clore le procès, ou présenter une proposition de règlement à un voisin avec lequel vous êtes en litige pour un règlement frontalier sur un terrain)

Fournir une copie de toute la documentation concernant l’affaire ou la procédure qui se déroule en dehors de la salle d’audience (actes de contentieux ou de médiation ou d’arbitrage, procès-verbaux d’audience, dispositions).

A la fin du dossier, l’avocat doit :

Connaître le texte de la phrase, le communiquer et l’expliquer au client ;

en cas d’échec, informer le client du recours éventuel (dès la notification du jugement, des délais de recours très stricts courront) et des frais y afférents (étant entendu que le client peut en tout état de cause révoquer le mandat et contacter un autre avocat pour le degré d’appel);

En cas de victoire, agir pour mettre en œuvre les droits de son client découlant du jugement (par exemple, si la condamnation a payé une somme en faveur de son client, l’avocat doit s’adresser à l’avocat de la contrepartie pour recouvrement et, si la contrepartie ne pas payer le montant spontanément, prendre la voie du recouvrement judiciaire de crédit.)

Quel avocat contacter ?

Les avocats, pour le devoir déontologique, ne peuvent pas être qualifiés de « spécialisés dans … » , mais seulement d’ « expert » dans un certain secteur, car les spécialisations médico-légales ne sont pas encore réglementées en Italie. La plupart des avocats ne se déclarent experts dans aucun secteur spécifique, restant ainsi un “généraliste”, vers lequel le client peut se tourner pour toute question juridique, ce sera alors l’avocat lui-même qui précisera s’il peut assumer la tâche ou pas, ou proposer d’appeler un collègue de l’équipe. Dans les rangs, des généralistes, nombreux sont les avocats qui se définissent comme :

“Droit civil” (une personne doit poursuivre un voisin pour des questions de frontière de propriété, un couple marié veut se séparer et doit gérer les aspects relatifs aux biens communs et aux enfants.)

“Avocat pénaliste (une personne a commis un crime ou est une partie lésée dans un fait qui a une signification pénale.)

« Administrativiste » : expert en événements impliquant des citoyens et/ou des entreprises et des organismes publics (par exemple, lorsqu’un candidat s’estime illégitimement exclu d’un concours public, l’autorisation requise a été injustement refusée, la demande de construction d’un immeuble a été rejetée et bientôt.)

« Avocat fiscaliste » : expert dans les affaires entre les citoyens et/ou les entreprises et les autorités fiscales (par exemple, lorsque des comptes de taxes sont notifiés pour des dettes fiscales)

Des questions impliquant plusieurs domaines du droit

Il est nécessaire de préciser que de nombreuses questions et/ou événements juridiques impliquent des intérêts multiples, pouvant « traverser » de multiples domaines du droit et, par conséquent, nécessitent une compétence sur de multiples aspects juridiques. Pensons par exemple à une séparation où émergent des profils criminels (battages, mauvais traitements dans la famille, harcèlement criminel, etc.), des désaccords sur les aspects patrimoniaux (il faut régler le sort des biens achetés sous le régime de la communauté juridique.) et des enjeux sur le placement des enfants. Il est nécessaire d’avoir le soutien d’avocats spécialisés pour s’assurer que notre site web  cabinet avocats Tunisie   est conforme à toutes les réglementations.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *