Les types de couverture de toit

Vous planifiez votre nouvelle maison et vous êtes indécis quant à la toiture ? Vous souhaitez rénover votre toiture mais ne savez pas par où commencer ? Lisez notre article pour savoir quel type de couverture de toit, quelle forme et quel matériau sont les mieux adaptés à vos besoins.

La toiture est une partie importante de la maison car elle doit vous offrir un certain nombre de caractéristiques de sécurité et d’avantages, tels que la résistance aux intempéries, une bonne isolation thermique et acoustique, un contrôle constant de la condensation, la résistance au feu et, bien sûr, la durabilité.

Que vous deviez la construire de toutes pièces ou la rénover, une toiture efficace présente des avantages tant en termes d’économie (plus d’isolation signifie plus d’économies d’énergie) que de qualité de vie (l’humidité et les températures extrêmes ne seront plus qu’un souvenir).

Vous voulez créer une chambre ou un espace de détente dans le grenier ? Voici un aperçu complet de tous les types de toits et de couvertures de toit.

Forme du toit

Plat, incliné, incurvé ? Les différentes formes de toit ont non seulement une esthétique différente, mais aussi des spécifications structurelles différentes. Au moment de faire votre choix, ne vous arrêtez pas à la seule esthétique, mais considérez avant tout les aspects pratiques et fonctionnels.

Examinons ensemble les principaux types.

Toit à deux pentes

Le toit en pente est le modèle européen le plus traditionnel : celui couvert de tuiles que tous les enfants dessinent. Il est appelé ainsi en raison de ses faces plates, appelées pitches, dont il tire sa forme géométrique.

Peu coûteux et relativement faciles à construire, les toits en pente sont idéaux pour les régions montagneuses car leur forme permet à l’eau et à la neige de s’écouler vers le sol sans alourdir le bâtiment. Comme vous le savez, c’est aussi très courant ici au Tessin. Un autre avantage considérable de ce type de toit est qu’il peut vous offrir un espace habitable dans les combles pour la construction de mansardes, grâce à l’insertion de fenêtres dans les pentes.

Un conseil supplémentaire : l’un des plus grands avantages de ce type de toit est son inclinaison ; profitez-en pour installer des panneaux solaires ou photovoltaïques pendant la phase de construction.

Toit à une seule pente

Le toit à une seule pente est typique de l’architecture contemporaine et permet de créer des pièces mansardées très grandes et aérées. Par rapport au toit à deux pentes, il ne comporte pas de poutre de soutien qui divise le toit en deux, mais repose sur un seul mur, ce qui donne au bâtiment un design très particulier.

Le toit à une pente présente toutes les caractéristiques d’un toit en pente, et est donc parfait dans les maisons de montagne, mais il permet également de « gagner » un mur où l’on peut placer des fenêtres et profiter du paysage environnant.

Les autres types de toits en pente sont : les pentes décalées, les trois ou quatre pentes, les pentes à double inclinaison.

Toit plat 

Le toit plat est une terrasse, un véritable étage supplémentaire pour le bâtiment. Il n’a pas de pente visible et a un style plus moderne qu’un toit classique.

En plus d’être inadapté aux régions enneigées, il est plus coûteux qu’un toit en pente. L’avantage est que vous pouvez l’utiliser comme une zone technique, où vous pouvez installer des équipements ou une salle d’ascenseur, ou comme une zone de détente, peut-être avec un solarium et une piscine.

Et voici un conseil supplémentaire : un toit plat qui résiste aux contraintes chimiques vous permet également de créer un jardin sur le toit, une touche de style unique pour votre maison !

Toit courbe

Le toit incurvé est souvent utilisé pour les centres commerciaux : il s’agit d’un puits de lumière avec une structure en fer et en verre. Il est idéal pour rendre une pièce légère et aérée : vous pourriez l’utiliser pour certaines pièces spéciales de votre maison, comme un salon donnant sur le jardin.

Toit avec poutres apparentes

Cette solution peut donner à votre maison un aspect confortable et intemporel, tout en étant originale et très moderne. L’avantage n’est pas seulement esthétique : un toit avec des poutres apparentes peut également offrir une meilleure isolation thermique et acoustique.

Matériaux

La couverture du toit peut être réalisée dans différents matériaux, en fonction des goûts personnels, du style de la maison et du budget disponible.

La première distinction à faire en matière de matériaux est celle entre les couvertures continues et discontinues.

Toits continus :

Les toits continus empêchent l’eau de pénétrer dans le bâtiment grâce à un système d’étanchéité sans faille. Ils sont généralement plats ou incurvés.

Les matériaux les plus couramment utilisés sont :

Ciment et brique : il s’agit du type de couverture traditionnel, bon marché mais très lourd (il nécessite une structure adaptée et n’est pas très résistant aux tremblements de terre).

Tôle : principalement utilisée pour les bâtiments industriels

Le métal : c’est la dernière tendance car il permet de créer des formes très originales. Bien qu’il coûte plus cher, il permet à long terme d’économiser sur l’entretien. Il comporte des couches de plastique anticorrosion et des joints libres pour la dilatation thermique.

Toiture discontinue :

Lorsque le toit présente un certain degré de pente, on utilise des couvertures discontinues qui empêchent l’eau de pénétrer : les tuiles classiques des toits en pente.

Là aussi, vous avez un large choix. Vous pouvez utiliser des carreaux :

Les revêtements bitumineux (ou « canadiens ») : ils sont abordables et faciles à poser, mais ils sont peu esthétiques et offrent peu d’isolation.

Bois : largement utilisés dans le nord de l’Europe, ils sont légers et ont un grand effet esthétique et une excellente efficacité énergétique, mais un toit en bois est très cher et nécessite un entretien fréquent.

PVC (plastique) : durable et pratique, mais surtout économique. Ils retiennent bien la chaleur et sont particulièrement adaptés aux régions très froides.

Les pierres naturelles (notamment l’ardoise) : utilisées dans les zones de montagne en raison de leur résistance à la neige et au vent.

Terre cuite : convient à toute forme de toit, mais a tendance à absorber l’humidité.

Les tuiles en terre cuite donnent au toit sa couleur rouge caractéristique et nécessitent peu d’entretien. Parmi les différentes formes, voici les plus couramment utilisées :

Coppi : elles ont une forme conique et une technique de pose spéciale qui rend la toiture plus résistante et plus étanche (l’eau s’écoule sur deux couches de tuiles avant d’atteindre le panneau isolant).

Style romain : ils nécessitent une pente plus faible que les tuiles car ils permettent à l’eau de s’écouler plus rapidement.

style marseillais : plat et rectangulaire, avec des rainures ; elles créent un toit léger même avec une faible pente

Portugais : ont une partie plate et une partie courbe pour s’emboîter ; idéal pour les toits en pente.

Le choix du matériau est également important en termes d’esthétique : les tuiles rouges confèrent un aspect classique au toit, tandis que les tuiles sombres donnent un effet plus moderne. Et si vous choisissez le métal, vous ferez parler de vous dans le quartier !

Isolation et ventilation 

Il existe un autre facteur à prendre en compte lors du choix de votre toiture : la classification en matière de comportement thermo-hygrométrique.

Il existe quatre types de toitures :

Non isolée et non ventilée

Ventilé et non isolé : plus frais en été, utilisé pour les bâtiments agricoles.

isolé et non ventilé (« toit chaud ») : une couche d’isolation thermique protège le bâtiment des infiltrations et des variations de température, mais il n’y a pas de ventilation ; utilisé pour les bâtiments industriels.

isolée et ventilée (« toit froid ») : la présence d’une ventilation améliore encore l’isolation thermique, car la vapeur d’eau produite par le bâtiment est expulsée, ce qui limite la condensation. Ce type de toit est idéal pour les bâtiments résidentiels.

Un toit ventilé est toujours le meilleur choix : en hiver, il permet à la couche isolante de rester sèche, et en été, il vous garde au frais.

Comment choisir le bon toit?

Voici quelques derniers conseils :

  • Tenez compte du climat de votre région
  • Pensez à vos besoins en matière de logement
  • Choisissez un matériau de haute qualité qui durera longtemps.

Obtenez des conseils professionnels pour choisir le matériau de couverture adapté à vos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.