Nos conseils pour diversifier votre épargne

Pour tout bon investisseur, diversifier son capital est une stratégie incontournable pour se construire une épargne de sûreté. La diversification des placements permet en effet d’accroître les revenus tout en réduisant considérablement les risques de perte. C’est une manière de s’assurer de ne pas avoir tous ses œufs dans le même panier. Pour réussir à diversifier votre patrimoine, voici quelques conseils.

Bien connaître l’univers des placements

Lorsque vous décidez de sécuriser votre épargne en diversifiant vos placements, investir scpi par exemple, vous devez savoir qu’il y a une règle à prendre en compte. En effet, certains placements doivent être sur le court terme, on parle d’épargne de précaution. Le capital est disponible dans l’immédiat et vous permet de financer les projets urgents. L’inconvénient dans ces cas, c’est que le rendement est très faible. Les placements qui vous permettent de prendre votre argent à court terme sans aucune pénalité sont par exemple le Livret Jeune, le Livret A ou le Livret fiscalité.

Ensuite, vous devez vous orienter vers les placements sur le long terme. Ici, vos fonds ne sont pas immédiatement disponibles, mais les bénéfices et les avantages fiscaux sont plus alléchants. Généralement, votre épargne est bloquée pour plusieurs années et le retrait prématuré des fonds peut entraîner des pertes. Vous pouvez par exemple investir scpi ou investir dans le Plan Épargne Entreprise, le Plan Épargne Logement, l’Assurance vie ou la Bourse.

Avoir un bon plan de diversification

Les différents secteurs de l’investissement ne subissent pas la crise économique de la même manière. C’est la raison pour laquelle il est important de diversifier votre épargne entre beaucoup d’actifs. Pour ce faire, procéder à un classement en partant des actifs les plus sages aux plus risqués. Pour exemple, il y a :

  • Le monétaire (Livret A, PEL, etc.) ;
  • Les obligations (fonds euros, unités de compte, etc.) ;
  • Les actions ;
  • L’immobilier (SCPI, immobilier direct, etc.) ;
  • La bourse, etc.

Ensuite, vous équilibrez les placements en leur affectant un taux.

Illustration : 30 % pour le placement monétaire, 30 % pour les obligations, 20 % pour les actions, 15 % pour l’immobilier et 5 % pour la Bourse.

Bien évaluer chaque placement

L’évaluation objective de chaque placement se fait en se basant sur 3 principaux critères. Vous devez tenir compte du rendement, des risques et de la liquidité. Par exemple, le Livret A a un rendement faible, ne présente aucun risque et sa liquidité est excellente. En ce qui concerne le PEL, le rendement est moyen, il n’y a pas de risque et la liquidité est faible.

Le rendement désigne le montant que rapporte le placement de façon annuelle. Pour obtenir le revenu net, vous devez soustraire du revenu brut les charges, les impôts et autres. Quant aux risques, ils sont divers. Il peut s’agir d’une perte de capitaux, des loyers impayés ou d’une quelconque dégradation. Pour ce qui est de la liquidité, c’est le délai d’attente avant de récupérer votre capital.

Suivre vos investissements avec un outil adapté

Pour finir, il est important de suivre vos placements grâce à un tableau Excel. Ceci vous permettra d’avoir une vue d’ensemble et de faire des rééquilibrages dès que le besoin se fera sentir. C’est un outil de suivi et de pilotage de votre patrimoine, mais aussi une véritable source de motivation.

En définitive, la diversification du patrimoine est un projet qui est à la portée de tout le monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *